dimanche 8 juin 2014

la renouée du Japon (suite)

Nous avions déjà mis un article sur le fait que la renouée du Japon pouvait être pâturée par les ânes. Nous l'avions observé à l'automne et les ânesses avaient alors mangé les feuilles et les tiges après avoir mangé les graminées et les ombellifères, c'est-à-dire en même temps que les orties et les ronces.
Le partenariat avec la commune d'Uzerche se poursuit et nous avons remis les ânes dans la même parcelle dès le mois de mai. La renouée avait déjà repoussée, mais était beaucoup plus basse. Alors que l'année dernière, tout était mangé (y compris les tiges), cette fois-ci seulement les feuilles ont été attaquées et les tiges restent sur place. Il faut noté que la pâture reste riche et donc que la renouée en ce stade assez jeune est assez appétente pour nos ânes au même titre que les ombellifères. L'épuisement de la plante pour faire de nouvelles feuilles devrait limiter sa croissance et peut-être permettre de la contenir
Ajouter une légende
on voit nettement les tiges de renouée complétement effeuillées alors que de l'autre côté de la clôture, elle est intacte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire