jeudi 31 mars 2016

Arsouille et Djumbé dans les Ardennes

 Ici aussi, il pleut .......Alors nous vous faisons part d'un message de Joël, Merci pour ce témoignage et bonne continuation :

Bonjour Armelle et Jean François,

Aujourd'hui il pleut à seau. Tout juste bon à rester au chaud pour mettre à jour la messagerie. Voilà donc quelques nouvelles d'Arsouille et de Djumbé.

Après un voyage des plus tranquilles, Djumbé s'est mis à pâturer aussitôt descendu. Arsouille contemplait vers le sud en poussant quelques braiments. Nostalgie, nostalgie.

Mon emploi du temps et la météo ne m'ont pas laissé beaucoup d'occasions d'essayer de travailler avec eux. Je l'ai fait une seule fois.

Arnachés à la Jo Ballade avec le minimum et sans mors  (idéologie et fin de budget), la première demi heure a été assez rodéo. Agnès est venu tenir l'outil, et j'ai pu être plus attentif au menage. Nous avons tourné sur une petite parcelle enherbée pendant trois quart d'heure. Après un petit coup de baguette sur les fesses à Djumbé (si si, un seul) pour qu'il arrête de se faire tirer par ce pauvre Arsouille, l'attelage a été super. Je trouve que les ânes tirent beaucoup mieux sans les mors.

Hôtel trois étoiles pour les ânes, tu parles. Sur les trois dernières photos prises ce matin, il pleut à seau avec un vent du nord. C'est glacial. Dans le box, je ne les y ai jamais vus. Seuls quelques crotins témoignent de leur passage. Sous le auvent ils ne viennent que pour manger le foin. Et encore, ce matin, Arsouille n'était pas pressé. Donnez vous du mal...!

Les visiteurs sont unanimes : ce sont de beaux ânes.

Encore merci pour votre travail et votre accueil.
Amitiés

Pour ce qui est de l'abri , Bravo. Malheureusement, les ânes n'ont pas la même perception que nous du confort !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire