mercredi 31 mai 2017

Fauche des berges de la vézère à Uzerche

Lundi, il faisait encore sec et nous en avons profité pour faucher les abords du chemin qui longe la Vézère. Merci à Fred (Les sources aux ânes) pour son aide précieuse.
Il s'agissait d'un chantier expérimental pour vérifier la faisabilité de fauche en traction animale asine dans les conditions difficiles. En effet, il s'agit d'un écoquartier et la fauche en traction animale a bien des atouts environnementaux : peu de dégâts sur la faune, pas de carburants fossiles, pas de tassement du sol sur des berges déjà fragiles,...merci à la mairie d'Uzerche d'avoir permis cette action.
Le chantier, déjà difficile d'accès (par un pont et un tourniquet bétonné) s'est avéré plus compliqué que prévu à cause des nombreux obstacles qui le jalonnent : bouches d’égouts en relief, souches restantes, nombreuses branches, le tout bien caché sous un mètre de végétation !.... après un repérage minutieux, et un dégagement du terrain, Rodéo, Rabolliot et Fifi ont déployé leur savoir faire.
Voici quelques photos et un article complet paraîtra bientôt dans les Cahiers de l'Âne. Toutes les photos en cliquant ici
la traversée de la Vézère en ville sur le pont

le tourniquet pour rejoindre les berges

Un chemin étroit, gare au muret !

des parties plus larges

des obstacles comme cette bouche d'égouts
Petit clin d’œil de visiteurs qui, en plus de nos avoir envoyé des photos, ont aussi versifié, merci beaucoup:
 Ode française de Hauts-de-Français...
 De faits et paysages authentiques et magiques
 Nous étions elle* et moi* partis à la recherche.
Après avoir battu le pavé dans Uzerche
La récompense fut ce tableau magnifique :
Imaginez trois ânes et deux hommes à la tâche,
L'herbe en train de faucher le long de la rivière.
Oh non ce n'était pas un retour vers hier !
Retour vers Mère Nature à laquelle on s'attache.

 "tiot" Poet' Poet'

Danielle et Jean Claude purs Chtimis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire