jeudi 7 juillet 2011

les ânes du gîte

Depuis 1996, Armelle élève des ânes sur sa ferme aux cotés  de vaches, chèvres et moutons toutes de races locales. C'est par un cadeau d'un petit ânon que tout a commencé... puis deux ânesses ont été achetées,.. la suite est une histoire passionnelle.... car se sont aujourd'hui pas moins de 60 ânes (ânesses, baudets, hongres et ânons) qui broutent l'herbe de cette ferme certifiée agriculture biologique.

Pour mieux comprendre et œuvrer dans la connaissance de cet animal des deux races de Normandie présentes, Armelle a donc gardé des" familles extrêmes" d'animaux à partir de quatre souches de race normande et de trois de race cotentine.
Les animaux que vous pouvez voir sont donc nés sur la ferme à côté de leurs frères et sœurs et cousins. Seuls les mâles reproducteurs (les baudets) sont achetés à l'extérieur pour éviter la consanguinité.
Armelle pressent à travers ces familles le devenir des jeunes : caractères, qualités physiques, aptitudes,..Heureusement quelques fois la nature se joue des lois connues de l'hérédité mais en règle générale, la connaissance de chaque animal permet une bonne approche de leur tempérament et de leurs aptitudes.
C'est ce qui permet à Armelle d'orienter les animaux les plus prometteurs vers des petits travaux au côté de l'homme: portage des fruits et légumes, travaux de jardinage et de maraîchage avec des outils attelés ou des promenades bâtées pour soulager le port du sac à dos ou pour reposer les enfants fatigués en promenade.
Le crédo d'Armelle est que l'on doit avoir un projet avec son animal car s'est ainsi que s'installe la complicité qui remplit le cœur de l'homme et pour lequel l'âne sait aussi manifester son enthousiasme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire